ContraPest

ContraPest est une méthode non létale permettant de limiter les populations de rats en réduisant leur reproduction. Cet article aborde le fonctionnement de ce produit et son efficacité. (Cet article n’aborde pas les aspects réglementaires et son indisponibilité sur le marché de l’Union Européenne.)

Les méthodes létales pour limiter les populations de rats : une solution parmi d’autres

Pour limiter les populations de rats, diverses méthodes peuvent être utilisées. L’une d’elle consiste à chercher à les éradiquer, notamment en utilisant des substances actives létales appelées rodenticides. Et effectivement, les rodenticides peuvent efficacement réduire les populations de rats à court terme. Cependant, le nombre de rats peut rapidement rebondir, augmentant jusqu’à égaler la taille de leurs populations initiales, voire parfois jusqu’à la dépasser. 

D’autres méthodes, non létales, existent et continuent à se développer. L’une d’entre elles est l’utilisation de contraceptifs, administrés par voie orale, et destinés à réduire la fertilité des rats. Leurs utilisations pourraient permettre d’éviter des rebonds de populations sur le moyen et le long terme et ainsi être plus efficaces que les rodenticides. De plus, elles ne font pas souffrir les rats et pourraient également s’avérer être plus respectueuses de l’environnement que les méthodes classiques.  

Actuellement, l’un des produits phares de ces méthodes non létales est ContraPest. C’est un contraceptif destiné à réduire le taux de natalité des rats noirs et bruns (Rattus rattus et Rattus norvegicus). Il a été développé par SenesTech et a reçu l’approbation de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis en 2016.

ratProfil

Le fonctionnement de ContraPest

Ce produit se présente sous forme de solution liquide stockée dans des réservoirs en plastique de 400 mL. Ces réservoirs sont ensuite placés dans une caisse plus grande dans laquelle les rats peuvent entrer via une ouverture sur le côté. Pour appâter les rats et leur donner envie d’en consommer, Contrapest est riche en graisse et a un goût sucré. Pour fonctionner correctement, les caisses doivent être placées dans des zones fréquentées par les rats, dans lesquelles ils peuvent se cacher, à l’abri de leurs prédateurs et proches d’une source de nourriture.

ContraPest contient deux ingrédients actifs : le 4-vinylcyclohexene diepoxide et le triptolide, avec des concentrations respectives de 0,09604% et 0,00118%. La combinaison de ces deux ingrédients réduit le nombre et la mobilité des spermatozoïdes chez les mâles et empêche ou réduit l’ovulation chez les femelles.

Ce produit ne stérilise pas les rats, il agit uniquement en tant que contraceptif. Lorsqu’un rat en consomme, sa fertilité diminue rapidement. Et il faut une consommation régulière de ce produit pour maintenir son état d’infertilité. Si un rat cesse de consommer ContraPest, il devrait retrouver sa fertilité au bout de quelques mois. Toutefois, étant donné que l’espérance de vie des rats sauvages est faible, il pourrait rester infertile toute sa vie. 

Un produit également protecteur pour les autres animaux

L’un des avantages de ContraPest, en plus de ne pas être une méthode létale, est d’être rapidement métabolisé par les rats et de ne pas se stocker dans leurs tissus. En conséquence, il est supposé ne pas avoir d’effet sur les autres animaux. 

Ce processus par lequel une substance ingérée par un animal s’accumule dans son organisme est appelé la bioaccumulation. Le problème, rencontré avec certains rodenticides, est que lorsqu’une substance s’accumule dans les tissus d’un animal, elle va se répandre dans les niveaux supérieurs de sa chaîne alimentaire ; on parle alors de biomagnification. En d’autres mots, si des rats consomment une substance qui se stocke dans leurs tissus, les prédateurs qui mangent ces rats consomment ce produit à leur tour. Et cela peut avoir des conséquences environnementales très graves, surtout si le produit est toxique. 

L’efficacité de ContraPest

Plusieurs études ont évalué l’efficacité de ContraPest chez les rats noirs et bruns. Certaines ont été menées en laboratoire et d’autres dans des environnements plus réalistes et moins contrôlés comme des zones agricoles ou en ville. Les principaux résultats qui ressortent de l’ensemble de ces études sont les suivants :

  • ContraPest, sous sa forme liquide, riche en lipide et au goût sucré, est consommé par les rats même lorsque ces derniers ont à disposition une source abondante de nourriture et d’eau. Cela signifie que les rats sont effectivement appâtés par ce produit, même lorsqu’ils ont le choix de ne pas le consommer pour survivre. 
  • En laboratoire, les rats ayant à disposition ContraPest, en plus d’une source de nourriture et d’eau, ont un nombre de portées grandement inférieur aux rats ayant accès uniquement à une source de nourriture et d’eau. L’ajout de ContraPest dans leur environnement permet effectivement de réduire leur taux de natalité. Dans certaines études, cette réduction atteint 100% et les rats n’ont aucune portée. 
  • En zone urbaine, l’utilisation de ContraPest semble diminuer l’activité des rats dans les zones étudiées. En zone agricole, utilisé en plus d’un rodenticide, il semble diminuer plus fortement le nombre de rats qu’un rodenticide seul. 
  • ContraPest a un effet très rapide sur la fertilité des rats. Il ne semble pas y avoir de période à attendre avant que le produit ne réduise leur taux de natalité. 
  • Après avoir arrêté de consommer ContraPest, les femelles peuvent à nouveau accoucher dès 6 semaines après l’interruption. Cependant, cela arrive moins fréquemment et la taille des portées peut être plus faible que chez les femelles n’ayant jamais consommé le produit. Au bout de 14 semaines après l’interruption de ContraPest, la taille des portées semble être à nouveau normale.

Ces résultats indiquent que ContraPest agit efficacement sur la fertilité des rats bruns et noirs et réduit leur taux de natalité. Après l’arrêt de la consommation de ce produit, les effets perdurent plusieurs semaines. Ensuite, les rats redeviennent fertiles. Ce produit semble être une alternative prometteuse aux méthodes létales dans la gestion des populations de rats, que ce soit en ville ou ailleurs. D’autres études devraient être menées pour déterminer les meilleures modalités d’utilisation de ce produit. 

ContraPest est une méthode parmi d’autres permettant de limiter les populations animales qui vivent avec nous sans les tuer. Si de telles alternatives étaient généralisées, elles pourraient permettre à l’espèce humaine de cohabiter pacifiquement avec les autres animaux. 

Références

ContraPest Rodent Control Product Earns EPA Approval. (2016, August 12). PCT – Pest Control Technology. https://www.pctonline.com/article/senestech-contrapest-rodent-product-epa-approval/ 

Jacoblinnert, K., Jacob, J., Zhang, Z., & Hinds, L. A. (2021). The status of fertility control for rodents—Recent achievements and future directions. Integrative Zoology. https://doi.org/10.1111/1749-4877.12588

Pyzyna, B., Cunningham, L., Calloway, E., Dyer, C., Mayer, L., & Cowan, D. (2014). Liquid Fertility Management Bait Uptake by Urban Rats within New York City Subway Refuse Rooms. Proceedings of the Vertebrate Pest Conference, 26. https://doi.org/10.5070/V426110476

Pyzyna, B., R., Trulove, N., F., Mansfield, C., H., McMillan, R., A., Ray, C., N., & Mayer, L., P. (2018). ContraPest®, a New Tool for Rodent Control. Proceedings of the Vertebrate Pest Conference, 28. https://doi.org/10.5070/V42811054

Pyzyna, B., Whish, S., Dyer, C., A., Mayer, L., P., Witmer, G., & Moulton, R. (2016). Free Ranging Wild-Caught Norway Rats Have Reduced Fecundity after Consuming Liquid Oral Fertility Bait Containing 4-Vinylcyclohexene Diepoxide and Triptolide. Proceedings of the Vertebrate Pest Conference, 27. https://doi.org/10.5070/V427110405

Siers, S. R, Sugihara, R. T, Leinbach, I. L, Pyzyna, B. R, & Witmer, G. W. (2020). Laboratory Evaluation of the Effectiveness of the Fertility Control Bait ContraPest® on Wild-Captured Black Rats (Rattus rattus). Proceedings of the Vertebrate Pest Conference, 29. Retrieved from https://escholarship.org/uc/item/81d987p5 

Witmer, G. W., Raymond-Whish, S., Moulton, R. S., Pyzyna, B. R., Calloway, E. M., Dyer, C. A., Mayer, L. P., & Hoyer, P. B. (2017). COMPROMISED FERTILITY IN FREE FEEDING OF WILD-CAUGHT NORWAY RATS (RATTUS NORVEGICUS) WITH A LIQUID BAIT CONTAINING 4-VINYLCYCLOHEXENE DIEPOXIDE AND TRIPTOLIDE. Journal of Zoo and Wildlife Medicine, 48(1), 80‑90. https://doi.org/10.1638/2015-0250.1

Witmer, G. W., & Raymond-Whish, S. (2021). Reduced Fecundity in Free-Ranging Norway Rats After Baiting With a Liquid Fertility Control Bait. Human-Wildlife Interactions, 15(1), 111-123.  https://doi.org/10.26077/10A0-13C9