Notre objectif est de transformer ce lieu en refuge pour animaux d’élevage rescapés en prenant en considération les intérêts des animaux. Ce projet comprendrait aussi un volet éducatif (voir nos propositions).

La Ferme de Paris

Créée en 1989 par la Mairie de Paris, la Ferme de Paris s’étend sur une surface de 5 hectares dans le bois de Vincennes. En juillet 2017, selon la Ville de Paris, il y avait 66 animaux (vaches, truies, brebis, chevrettes, moutons, lapins, poules, dindes, canards, oies et chevaux). Elle est gérée par les services de la Mairie de Paris et est présentée comme une exploitation agricole.

Animal objet

Les animaux présents sont achetés par la Mairie de Paris à des éleveurs. La Ferme de Paris est présentée comme un projet pédagogique, mais, en réalité, elle a surtout un rôle de divertissement à destination des enfants parisiens (“amener la campagne à Paris”). Les animaux y sont exhibés, manipulés et présentés comme utiles aux humains (“les chèvres peuvent être employées pour débroussailler”, par exemple). Il n’est pas suffisamment mis l’accent sur l’éthologie des animaux présents dans la Ferme, afin d’expliquer leur comportement et notamment leur besoins (“les poules vivent en groupe et sont arboricoles”, par exemple).

Photo à droite : Ferme Urbaine, Bd Kellermann, Paris 13e (13/01/2018)

Les fermes mobiles

Chaque mois, des animaux de la Ferme de Paris sont amenés dans un parc ou jardin dépendant d’un arrondissement différent, pendant une journée, pour faire “découvrir” les animaux aux enfants.

Toutefois, ces déplacements provoquent un stress important chez ces animaux (pertes de repères, réorganisation du groupe social, notamment). Par ailleurs, les enclos utilisés sont souvent trop petits.

Photo ci-dessous : Ferme Mobile, Paris 17e (188/11/2017)

Fermer le menu