Aller au contenu

 

Ces articles ont pour vocation de changer le regard de la société sur les animaux, et en particulier sur ceux qu’elle méprise le plus. Nous vous invitons à les partager à vos proches, à vos responsables politiques locaux ou aux parlementaires. N’hésitez pas, par exemple, à transmettre par mail un article à un•e élu•e ou à l’imprimer pour le lui envoyer par courrier postal.

Chameaux et dromadaires, les bossus du désert

Les dromadaires ont une bosse, les chameaux en ont deux, c’est entendu. Mais bien que leur silhouette nous soit familière, nous n’en savons souvent pas beaucoup plus sur ces animaux mystérieux, prodiges d’adaptation au milieu désertique. Faisons un peu mieux leur connaissance.

L’empathie chez les rats

Les rats sont des animaux étonnants. On les savait intelligents, sociaux et même rieurs. On leur découvre maintenant de surprenantes capacités d’empathie.

Les poissons ont des personnalités 

La personnalité est ce qui rend chaque individu unique. À leur façon, les chiens et les chats ont aussi leur personnalités. Mais les poissons, vraiment ? Oui, vraiment.

Les corneilles : des intellectuelles de haut vol

Vous connaissez ces oiseaux, noirs de la pointe du bec au bout de la queue, qui font nos poubelles tout en arborant des airs princiers ? Ce ne sont pas des corbeaux mais des corneilles. Apprenez-en plus sur ces véritables surdouées.

Les poissons ressentent la douleur

La douleur n’est pas l’apanage des animaux terrestres. Les poissons possèdent aussi l’équipement anatomique et physiologique nécessaire pour détecter les stimulations douloureuses. On fait le point dans cet article.

Le rire ultrasonore est le propre du rat

Saviez-vous que les rats raffolent des chatouilles ? Et que lorsqu’ils en ont le choix, les rats vont plus volontiers vers un congénère qui gazouille ? Venez bouleverser vos idées reçues avec cet article sur le rire ultrasonore des rats !

Les pigeons et l’amour

Les pigeons forment des couples monogames. Découvrez ce que la science nous apprend sur l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre…