27 septembre 2019 – Est-ce qu’un cirque avec animaux qui s’installe à répétition sans l’autorisation de la commune est en droit d’obtenir des subventions du Ministère de la Culture ?

C’est la question que nous avons posée au Ministre Franck Riesterainsi qu’à la Ministre Elisabeth Borne.

Le cirque Franco-Belge, qui emprisonne notamment des primates et des fauves, a bénéficié de subventions pour l’année 2018. En 2019, il s’est installé à l’encontre de l’avis des communes suivantes (liste non exhaustive) :
Villebon sur Yvette – page officielle.
Ville de Chelles
Nemours
Pontault Combault
Mairie de Combs-la-Ville
Parc Interdépartemental des sports Paris/Val de Marne

Ces villes se sont plaintes du cirque Franco-Belge à travers des communiqués de presse, courrier au Préfet et plaintes au Tribunal Administratif.

Ces photos ont été prises au cirque Franco-Belge qui fait usage du feu dans ses spectacles.

Globalement, PAZ demande depuis plusieurs mois que les subventions soient conditionnées à la non-présence d’animaux dans les cirques.

Fermer le menu