Aller au contenu

En début d’année 2023, PAZ avait épinglé Arras pour son manque de transparence concernant les méthodes qu’elle utilisait pour limiter les populations de pigeons. La Mairie nous avait finalement transmis ses documents administratifs démontrant qu’elle faisait capturer et tuer les pigeons. Aujourd’hui, nous avons obtenu des images des pigeons pris au piège sur le beffroi de la ville. Nous lançons une pétition pour demandons à la Mairie d’Arras d’en finir immédiatement avec cette méthode cruelle.

Je signe la pétition pour qu'Arras cesse de tuer les pigeons

3147 signatures

À l’attention du Maire d’Arras

 

Les pigeons sont des êtres sensibles. Il existe des méthodes éthiques et efficaces pour limiter leurs populations comme les pigeonniers ou le maïs contraceptifs.

 

Mais à Arras, vous préférez faire tuer ces oiseaux. Dans la vidéo diffusée par PAZ, on voit des pigeons pris au piège dans une cage installée sur le beffroi. Ils n’ont pas d’abri pour se protéger des intempéries, et ont comme abreuvoir une bouteille en plastique contenant de l’eau sale.

 

Dans les documents administratifs transmis à PAZ, il est écrit qu’après la capture vient « l’euthanasie et [à] la mise à l’équarrissage ». Le terme d’euthanasie est inapproprié : ces pigeons sont en bonne santé. De plus l’euthanasie n’est pas une méthode de mise à mort : les oiseaux sont-ils gazés ? Ou votre prestataire a-t-il recours à la méthode rennaise consistant à leur couper la tête avec une pince ? Généralement les sociétés de dépigeonnisation tuent les pigeons par gazage, engendrant une mort lente et douloureuse.

 

Aux côtés de PAZ, je vous demande de mettre un terme aux campagnes de captures et de mise à mort des pigeons ; et à vous engager à ne plus recourir à des méthodes cruelles pour la gestion de ces oiseaux. Nous appelons de nos vœux une ville bienveillante et accueillante envers les animaux liminaires.

Le 11 mai, PAZ a eu un entretien avec la Mairie d’Arras, s’est montrée ouverte à la discussion. Mais malgré la diffusion des photos de pigeons pris au piège à Arras, elle ne s’est toujours pas engagée à arrêter immédiatement de tuer les pigeons. Pourtant la nouvelle photo que nous avons révélée démontre la cruauté des captures : un pigeon est mort décapité en essayant de se libérer. Dans un article annonçant la manifestation de PAZ du 21 maiLa Voix du Nord explique que « la campagne de gazage en cours serait la dernière avant un changement de méthode ». Nous attendons une confirmation officielle de la Mairie.

L’Avenir de l’Artois a également relayé notre mobilisation à Arras. De son côté, l’opposition demande également à la Mairie de se tourner vers des méthodes éthiques pour limiter les populations de pigeons. Nous remercions les militant-es présent-es le 21 mai pour défendre les pigeons, ainsi que le groupe Arras Écologie.

Le 30 janvier 2022, nous avons demandé à la Mairie d’Arras de nous transmettre ses documents administratifs relatifs à sa gestion des pigeons sur les trois dernières années. Les Villes sont tenues de par la loi de transmettre ce type de documents à toute personne qui en fait la demande, mais Arras ne nous a pas répondu. Nous avons alors saisi la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) qui, le 21 avril 2022, a émis un avis favorable à la transmission des documents demandés. Malgré cela, la Mairie d’Arras a gardé le silence.

En janvier 2023, lorsque nous avons dévoilé notre état des lieux des méthodes utilisées par les Mairies en France, nous avons indiqué qu’Arras refusait de communiquer sur ses procédés. La Mairie est alors interrogée par la Voix du Nord sur son manque de transparence. Elle explique une erreur de traitement et promet de nous transmettre les documents rapidement. Après relance, en mars 2023 (soit plus d’un an après notre demande initiale), elle nous envoie enfin les factures et les comptes-rendus d’interventions de son prestataire. Nous découvrons alors qu’à Arras, les pigeons sont capturés et tués.

Comme beaucoup de Mairies et de sociétés de dépigeonnisation, Arras et son prestataire n’écrivent pas explicitement comment les pigeons sont tués. Dans les comptes-rendus, il est écrit que les pigeons sont euthanasiés. Mais l’euthanasie n’est pas une méthode de mise à mort ! Pour nous, le plus probable est que les oiseaux soient gazés. 
De plus, soulignons que les termes employés visent à déformer la réalité : l’euthanasie correspond à abréger les souffrances d’humains ou d’animaux atteints de maladies incurables. Arras fait tuer des pigeons en bonne santé (très probablement en recourant à une méthode de mise à mort violente). Ça n’a strictement aucun rapport.

Mais aussi La Voix du Nord le 5 mai 2023 et l’Avenir de l’Artois le 21 mai 2023.
En avril 2023, le journal L’Avenir de l’Artois avait déjà consacré une page aux méthodes cruelles employées par la Mairie d’Arras :

PAZ a demandé à plus de 140 communes, leurs documents administratifs relatifs à la gestion des pigeons. Nous avons alors réalisé un état des lieux des méthodes utilisées par les Mairies en France, qu’elles soient cruelles (gazage, stérilisation chirurgicale, campagne de tirs) ou éthiques (absence de méthode, pigeonnier contraceptif, maïs contraceptif).

Découvrez si votre Ville a recours à des méthodes cruelles en consultant notre suivi des méthodes de gestion des pigeons utilisées par les Mairies. N’hésitez pas à interpeller votre Mairie sur la question !