Aller au contenu

Cohabitons pacifiquement avec les pigeons

Les pigeons ne sont généralement pas les bienvenus en ville. Les Mairies, les bailleurs sociaux ou encore la SNCF peuvent installer des filets qui finissent par les piéger et les tuer ; voire les piéger directement pour les gazer. PAZ s’oppose à ces méthodes cruelles.
Les filets
 

Les filets ont pour but d’empêcher les pigeons d’accéder à certains endroits tels que des ponts. Cette méthode peut sembler inoffensive mais dans les faits, les oiseaux parviennent à s’y engouffrer et se retrouvent piégés. Ils sont alors incapables d’en ressortir et ces dispositifs deviennent ainsi des mouroirs à pigeons. 

 

Nous demandons à la Mairie de Paris, la RATP et la SNCF de retirer tous les filets à Paris. Pour signer notre pétition, cliquez ici.

Les méthodes cruelles visant les pigeons

Les méthodes cruelles de gestion des pigeons sont diverses et variées. Voici les principales :

    • Les captures suivies de mise à mort, le plus généralement par gazage. Les pigeons peuvent être aussi tués avec une pince coupante ou par système sous-vide.
    • Plus répandu en zone rurale, le recours aux tirs : les pigeons sont abattus par balle (carabine à air comprimé), généralement effectués par des sociétés de chasse. 
    • La stérilisation chirurgicale (voir notre article).
    • L’effarouchement avec des rapaces dressés et captifs : cela consiste à effrayer les pigeons. Certains sont blessés voire tués par les rapaces.

Le gazage et la stérilisation chirurgicale des pigeons comprennent nécessairement l’étape de la capture des pigeons : celle-ci peut être réalisée soit à l’aide de cages, soit avec des filets projetés. Dans le premier cas (cages), un pigeon appelant (ou quelques-uns) est enfermé dans une cage qui permet aux pigeons de rentrer sans pouvoir ressortir. Cet appelant attire les autres, qui se retrouvent coincés à leur tour. Les “sociétés de dépigeonnage” n’ont plus qu’à ramasser les oiseaux et les gazer. Les cages étant généralement installées à l’abri des regards (toits d’immeubles comme des gares ou des bibliothèques par exemple), cette méthode est particulièrement pratique pour tuer les pigeons discrètement. Dans le deuxième cas, la “société de dépigeonnage” nourrit avec des graines pendant plusieurs jours les pigeons à un même endroit, à la même heure. Lorsque les oiseaux sont habitués à se regrouper à un endroit et un horaire précis pour manger, le personnel projette un filet sur le groupe de pigeons. 

Ces méthodes, bien que cruelles et inefficaces sont légales et choisies par des Mairies, des bailleurs sociaux, des syndics immobiliers… PAZ milite pour l’interdiction dans la loi de ces méthodes cruelles

Notre association PAZ fait le choix de cibler principalement les Mairies. Nous réalisons un suivi des méthodes de gestion des pigeons par les Villes en France.

Dans ce cadre, PAZ a lancé des pétitions pour pousser les Mairies à cesser d’utiliser des méthodes cruelles : Lille (59)Clichy (92), Reims (51), Nantes (44), Mirepoix (09), Arras (62), Asnières-sur-Seine (92), Villeurbanne (69), Toulouse (31), Angers (49), Caen (14), Troyes (10), Nîmes (10), Boulogne-Billancourt (92). En plus des Mairies, nous lançons également des pétitions lorsque nous apprenons que d’autres établissements capturent les pigeons : c’est le cas pour l’Hôpital de Villeneuve-Saint-George (94), le Centre culturel George Pompidou (75), ainsi que le Haras de Jardy (92).

PAZ n’hésite pas à saisir la justice. Pour des faits de maltraitance animale et sur la base d’images, PAZ a déposé plainte en 2023 contre la Ville de Mirepoix (09) et la Ville d’Asnières-sur-Seine (92). 

Certaines Mairies refusent de nous communiquer les documents administratifs. PAZ a été contrainte de saisir la CADA, mais également les Tribunaux Administratifs compétents. Cela a été le cas pour les Villes suivantes : Lille, Marseille, Toulon, Dijon, Lorient, Le Havre, Boulogne-Billancourt, Perpignan ou encore Villeurbanne. Elles ont fini par nous transmettre les documents. Les Villes suivantes ont à ce stade refusé : Villejuif, Le Mans et Grenoble. Une procédure est en cours.

Les méthodes éthiques et efficaces

Ces méthodes doivent être inclues dans une gestion globale qui passe par plusieurs actions : étude de la situation (comptage des pigeons, identification des endroits gênants et du type de gêne…), médiation avec les personnes qui nourrissent, nourrissage encadré, mise en place de solutions adaptées pour atténuer les gênes comme le nettoyage renforcé à des endroits précis, communication auprès des habitant-es et d’organismes comme les bailleurs sociaux…

Le pigeonnier contraceptif

Le pigeonnier contraceptif est une structure qui offre un habitat aux pigeons, tout en limitant leur population. Le principe consiste à secouer les œufs pondus ou à les remplacer par des factices afin qu’ils n’éclosent pas (certaines entreprises retirent les œufs sans les remplacer mais cela est à proscrire pour éviter que les pigeonnes ne repondent rapidement). Afin de fidéliser les oiseaux au pigeonnier, celui-ci doit être entretenu (nourriture et nettoyage).

 

Il est important de noter que ce n’est pas parce qu’une ville n’a pas recours à des méthodes létales que cela veut nécessairement dire que les pigeons peuvent vivre correctement. Le pigeonnier contraceptif combine ainsi plusieurs avantages :

  • limiter de manière éthique les populations de pigeons ;

  • offrir un habitat aux pigeons ;

  • permettre aux oiseaux de se nourrir correctement. Les pigeonniers sont aussi une opportunité d’autoriser les habitants nourriciers à nourrir à cet endroit.

 

Le maïs contraceptif

Présenté sous forme de grains de maïs, ce traitement contraceptif cible spécifiquement les pigeons. Cette nouvelle méthode, respectueuse de la condition animale, a déjà fait la preuve de son efficacité dans de nombreuses villes européennes. Elle est disponible en France à destination des collectivités.

Pour en savoir plus, voir notre article dédié au maïs contraceptif.

>> Découvrez notre suivi des méthodes de gestion des pigeons par les Mairies <<

 

CRÉTEIL SOLEIL (94) 
(JUIN 2024)

 

CARRIÈRES-SOUS-POISSY (78) 
(MAI 2024)

 

HARAS DE JARDY (92)
(DÉCEMBRE 2023)

 

HÔPITAL DE VILLENEUVE-ST-GEORGES (94) (JUILLET 2023)



LA GARENNE-COLOMBES (92)

(JUIN 2023)

 

MIREPOIX (09)
(MAI 2023)


ARRAS (62)
(AVRIL 2023)


VALRAS-PLAGE (34)
(MARS 2023)


ASNIERES-SUR-SEINE (92)
 (JANVIE
R 2023)

Mai 2024 – Mme Ségolène AMIOT (LFI – NUPES) – Interdiction des pratiques létales pour gérer les pigeons en ville

Février 2024 – M. Benoît Bordat (Renaissance – Côte-d’Or) – Les pratiques de contrôle des populations de pigeons

Février 2024 – M. Florian Chauche (LFI – NUPES – Territoire de Belfort) – Gestion éthique des populations de pigeons en milieu urbain

Février 2024 – M. Sylvain Carrière (LFI – NUPES – Hérault) – Méthodes utilisées pour limiter les populations de pigeons

Février 2024 – M. Mickaël Bouloux (Socialistes et apparentés – Ille-et-Vilaine) – Bien-être animal et cohabitation entre les humains et les animaux

Février 2024 – M. Arnaud Bazin (LR – Val d’Oise) – Interdiction du gazage des pigeons

Décembre 2023 – M. Lionel Royer-Perreaut (Renaissance – Bouches-du-Rhône) – Régulation des pigeons

Septembre 2023 – Mme Christine Arrighi (Écologiste – NUPES – Haute-Garonne) – Interdiction des méthodes létales pour limiter les populations de pigeons

Avril 2023 – M. Arnaud Bazin (Les Républicains – Val d’Oise) – Stérilisation chirurgicale des pigeons res nullius

Février 2023 – Mme Francesca Pasquini (Écologiste – NUPES – Hauts-de-Seine) – Gazage des pigeons

Janvier 2023 – Mme Anne Stambach-Terrenoir (LFI – NUPES – Haute-Garonne) – En finir avec les méthodes létales de limitation des populations de pigeons

Janvier 2023 – M. Vincent Ledoux (Renaissance – Nord) – Gestion des populations de pigeons de manière éthique

Décembre 2022 – Mme Samantha Cazebonne (Français établis hors de France – RDPI) – Méthodes non létales de limitation des populations de pigeons

Décembre 2022 – M. Aymeric Caron (LFI – NUPES – Paris) – Méthodes létales de gestion des populations de pigeons

Novembre 2022 – Mme Isabelle Santiago (PS – NUPES – Val-de-Marne) – Statut des pigeons biset sans propriétaire

Octobre 2022 – Mme Cécile Rilhac (Renaissance – Val-d’Oise) – Installation de filets anti-pigeons

Août 2022 – M. Gabriel Amard (LFI – NUPES – Rhône) – Recherche publique nécessaire quant à la vie des animaux liminaires en ville

Mérignac (33) : la Mairie s’engage !

 

Suite à notre interpellation, la Mairie de Mérignac nous a annoncé arrêter définitivement de tuer les pigeons

En effet, jusqu’ici la Ville avait recours à des captures, notamment à la ferme pédagogique. Le 27/03/24, PAZ avait eu une réunion avec la Mairie de Mérignac sur les campagnes de captures commanditées par la Ville. 

Nous félicitons la Mairie de Mérignac pour cette décision.

Monteux (84) : la Mairie retire les cages !

Suite à l’alerte d’une habitante de la Région Sud concernant la capture de pigeons à Monteux (84), PAZ a soutenu sa démarche. La pétition adressée à la Mairie a récolté plus de 8.600 signatures. Face à notre mobilisation, la Ville a annoncé procéder au retrait des cages. Son prestataire a reconnu dans le journal La Provence gazer les pigeons capturésNous suivrons la suite de près afin de nous assurer d’une solution pérenne.
Photo : La Provence

Saint-Georges-d’Orques (34) : fini les tirs !

Le 17/01/2024, le Maire de Saint-Georges-d’Orques (34) avait pris un arrêté pour tuer les pigeons par tirs à la carabine. En mars 2024, entre 50 et 100 pigeons ont été tués. PAZ avait vivement réagi. Le Maire a appelé notre association PAZ le 21/03/24 pour nous informer qu’il stoppait les campagnes de tirs visant les pigeons.
Lors de notre échange téléphonique le Maire s’engage à ne plus utiliser de méthodes létales visant les pigeons. Nous le remercions.

Beauvais (60) : victoire pour les pigeons !

Suite à notre notre Action En Ligne de cette semaine, la Mairie de Beauvais a pris contact avec PAZ, alors que nous sollicitions un entretien depuis plus d’un an. Lors de l’entretien du 20/03/2024, la Mairie nous a annoncé avoir cessé de tuer les pigeons suite à notre campagne lancée en 2022.
La Mairie étudie les méthodes éthiques. Nous félicitons la Ville de Beauvais pour cette décision.

__S_8405 (1)

Vaulx-en-Velin (69) : mobilisation pour que la Mairie renonce à tuer les pigeons

Le 21 février, PAZ a organisé un happening devant la Mairie suite à la découverte d’un arrêté municipal révélant que la Mairie de Vaulx-en-Velin fait appel à une société de fauconnerie pour capturer et tuer les pigeons.
Pour rappel, nous avons saisi le Tribunal Administratif de Lyon le 10 février car la Mairie a refusé de nous transmettre les documents. Cette politique d’opacité est inacceptable ! 
Cette mobilisation a été couverte entre autres par France 3 et RTL.

Villeurbanne (69) : du répit pour les pigeons !

Grâce à vos signatures sur notre pétition, et à notre annonce d’un happening dans leur ville, la Mairie de Villeurbanne s’est engagée à suspendre pour une durée d’un an la capture et le gazage des pigeons ! Nous suivrons de près ce dossier.

Pour rappel, en 2022, nous avions révélé que Villeurbanne tuait ses pigeons après avoir eu accès aux documents administratifs en saisissant le Tribunal.

PXL_20240221_110655283

Saint-Herblain (44) : après nos échanges, la Mairie renonce à tuer les pigeons 


Après avoir dû saisir la CADA et le Tribunal administratif, la Mairie de Saint-Herblain nous a communiqué les documents relatifs à sa gestion des pigeons. Ces derniers démontrent que la Mairie a mandaté la société EGEF pour capturer les pigeons. Dans nos échanges, la Mairie nous a appris que les pigeons étaient tués par “torsion du cou” ! La Ville nous a annoncé renoncer aux captures pour se concentrer sur les méthodes éthiques (pigeonniers et maïs contraceptif). Nous resterons vigilants. 

 

Après avoir saisi les Tribunaux administratifs, les Villes d’Evry-Courcouronnes (91), Pau (64), Massy (91) et Narbonne (11) nous répondent 

Face aux refus de nous répondre des Villes d’Evry-Courcouronnes, Pau, Massy et Narbonne, nous avons été contraints de saisir les tribunaux administratifs. Suite à ces saisines, les Villes nous ont finalement transmis leurs documents relatifs à leurs gestions des pigeons. Nous avons ainsi appris que ces Villes commanditent des campagnes de capture de pigeons. Dans le cas de Pau, la Ville a également réalisé des opérations de stérilisation chirurgicale en 2021. Nous avons sollicité des entretiens avec ces Mairies. 

Puteaux (92) :  la Ville capture, tue et stérilise chirurgicalement les pigeons

 
À Puteaux, la société SACPA a été missionnée pour capturer à l’aide de filets projetés les pigeons. Après ces captures, les pigeons sont soit tués, soit stérilisés chirurgicalement, soit relâchés (si bagués). En 2023, près de 160 pigeons ont été capturés. Nous avons contacté la Mairie de Puteaux afin de leur demander de mettre un terme aux méthodes létales de gestion des pigeons. 

Sérignan (34) :  la Mairie choisit de tuer les pigeons 

La Ville de Sérignan a choisi de gérer ses populations de pigeons en ayant recours à plusieurs méthodes létales, ce que nous apprenons dans un article du Midi Libre. Les méthodes choisies par la Mairie vont de l’effarouchement à l’aide de rapaces aux captures et aux tirs des pigeons. 162 pigeons ont été tués pendant la dernière campagne de tirs réalisée. Nous avons contacté la Mairie de Sérignan afin de leur demander de mettre un terme aux méthodes létales de gestion des pigeons. 


Abbeville (80) :  la Mairie tue les pigeons à Saint-Vulfran et dans l’Eglise Saint-Gilles

 

Abbeville nous a transmis les documents administratifs que nous lui avons demandé en 2022. Nous avons appris que la Ville a mandaté des campagnes de captures de pigeons à la société AVIPUR en 2023, ainsi que des campagnes de tirs en 2021. Elle a également prévu la mise en place de pigeonniers contraceptifs. Nous avons demandé à la Mairie de cesser ces campagnes létales pour privilégier les méthodes éthiques, dont les pigeonniers. 

Frontignan (34) :  la ville mêle pigeonniers et captures de pigeons 

 

 

La Mairie de Frontignan nous a enfin transmis les documents administratifs. Nous apprenons que la Ville dispose de deux pigeonniers contraceptifs, tout en organisant des captures de pigeon. Certaines de ces captures ont pour but de placer les pigeons dans le pigeonnier, les autres indiquent que la destination des pigeons est l’équarrissage. La SACPA est chargée des captures, à l’aide de cages. Nous pensons donc que les pigeons sont gazés, cette méthode étant celle privilégiée par la SACPA. Nous avons écrit à la Mairie.

modem aquarium

Roubaix (59) :  la ville de Roubaix va installer en 2024 deux pigeonniers contraceptifs, mais refuse de renoncer aux méthodes létales

 

Le 4 janvier 2024, nous avons contacté l’ensemble des élu-es du Conseil Municipal de Roubaix afin de demander la fin des captures et de la mise à mort des pigeons. La Mairie nous a répondu qu’elle prévoyait l’installation de deux pigeonniers contraceptifs sur sa commune, afin de progressivement mettre fin aux campagnes létales de gestion des pigeons. Malgré cela, la Ville ne s’est pas engagée envers nous à cesser les captures. PAZ continue à se mobiliser. 

pigeon canva

Toulouse (31) : un happening pour que la Mairie cesse de tuer et stériliser chirurgicalement les pigeons 

 

Le 13 janvier 2024 à 12h30, PAZ a organisé un happening place Arnaud Bernard pour défendre les pigeons et demander la fin des méthodes cruelles de gestion des pigeons mises en place par la Ville. En effet, place Arnaud Bernard se déroule des captures de pigeons par lance-filet. Après capture, les pigeons sont soit tués soit stérilisés chirurgicalement

 

En plus de cette mobilisation couverte par France 3 et La Dépêche, nous avons lancé une pétition afin que Toulouse cesse immédiatement cette cruauté !

Carrés pétitions (2)

Grandes Villes qui tuent les pigeons : PAZ écrit  à tous les élu-es des Conseils Municipaux de Lille, Angers, Reims, Nîmes, Orléans, Villeurbanne, Roubaix, Clichy et Troyes

 

Nous avons appris au début de notre campagne de suivi des méthodes de gestion des pigeons utilisées par les Mairies que les Villes de Lille, Angers, Reims, Nîmes, Orléans, Villeurbanne, Roubaix, Clichy et Troyes tuent les pigeons. 

Malgré des pétitions et des mobilisations, ces Villes persistent et ne renoncent pas aux méthodes létales. Nous avons donc contacté, fin décembre 2023 et début janvier 2024, tous les élu-es des Conseils Municipaux de ces Villes. 

Le but ? Que chacun des élus de ces Mairies se sente concerné par la question de la condition animale et de la gestion des pigeons. Que cela crée des débats, des discussions et éventuellement le dépôt de voeux au sein des Conseils Municipaux. 

Nous espérons que ces Mairies se tourneront vers des méthodes éthiques et abandonneront les méthodes létales.  

Saint-Germain-en-Laye (78) : la Ville capture et gaze les pigeons 

 

La Ville de Saint-Germain-en-Laye nous a transmis des documents administratifs attestant de campagnes de captures et de gazage de pigeons. La Ville a mandaté la Société “Qui s’y frotte s’y pique” pour capturer à l’aide de cages des pigeons dans l’église de la Ville et dans les combles de l’école Bonnenfant. 

Les factures transmises indiquent clairement le recours à des caissons à CO2 pour tuer les oiseaux. Nous avons demandé un entretien avec le Maire de Saint-Germain-en-Laye afin de demander la fin des méthodes cruelles et inefficaces de gestion des pigeons par la Ville. 

 

Carrés pétitions (2)

Lille (59) : un happening pour que la Mairie cesse de gazer les pigeons 

Samedi 30 décembre 2023, PAZ a organisé un happening pour défendre les pigeons et demander la fin des captures de pigeons mises en place par la Ville de Lille. 

BFMTV et France 3 ont couvert l’événement. La Mairie y réaffirme son recours au gazage.

Nous avons lancé une pétition !

image000005 2

Saint-Quentin (02) : la Ville capture les pigeons malgré la présence d’un pigeonnier 


La Ville de Saint-Quentin nous a transmis des documents attestant qu’elle capture les pigeons : la Mairie a signé un contrat avec la Société APURAT, chargée des captures. En 2023, le budget de lutte contre les pigeons (filet et capture) de la Ville de Saint-Quentin s’élève à près de 30 000€ ! Dans un article de l’Aisne Nouvelle publié le 23 décembre 2023, la Ville affirme que les pigeons sont relâchés après capture. Nous n’y croyons pas : la plupart des sociétés de dépigeonnisation gazent les pigeons. La Ville indique également disposer d’un pigeonnier contraceptif, mais aucun document relatif à son entretien ne nous a été communiqué. 

Image mise en avant SITE (2)

Dunkerque (59) : la Mairie capture les pigeons  

 

Lors de notre demande de documents administratifs dans le cadre de notre suivi des méthodes de gestion des pigeons par les Mairies, nous avons appris que la Mairie de Dunkerque a missionné la Société Sanitation Savreux de capturer les pigeons à l’aide de cages. Nous ne savons pas comment les pigeons sont mis à mort après capture, mais nous pensons qu’ils sont gazés. 

 

Gennevilliers (92) : plus de 1000 pigeons ont été capturés en 1 an

 

La Mairie de Gennevilliers nous a transmis un tableau faisant état de captures de pigeons réalisées sur demande de la Mairie en 2021 et 2022. Plus de 1000 pigeons ont été capturés. Aucune capture n’aurait été réalisée en 2023, mais nous ne savons pas si cela signifie que la Ville renonce aux captures ou si elle en prévoit en 2024. 

 

Colmar (68) : la Mairie fait le choix définitif de renoncer aux méthodes létales 

 


Nous avons appris lors de notre demande de documents administratifs que la Ville de Colmar avait recours à des captures et mises à mort de pigeons par caissons sous-vide. Lors d’une réunion avec la Première-Adjointe en novembre 2023, la Ville a suspendu les captures. Nous craignions que cela ne soit que temporaire, la Mairie refusant de s’engager dans la presse. Nous sommes revenus vers elle pour lui demander si la Ville comptait reprendre les méthodes létales : le 18/12/2023, elle nous a indiqué que Colmar avait choisi de renoncer définitivement aux méthodes létales !

 

Coulommiers (77) : la Mairie mentionnera explicitement l’interdiction des captures de pigeons dans son contrat de pigeonnier 

 

Après un entretien avec la Mairie de Coulommiers, celle-ci nous a assuré ne pas avoir conduit de capture de pigeons depuis dix ans. Le contrat passé avec la société Hygiène Service de la Brie comprenant toutefois un article mentionnant la possibilité de captures, nous avons demandé sa suppression afin d’assurer qu’aucune capture ne soit réalisée dans le futur. Suite à notre proposition, la Ville entend même ajouter la mention dans son contrat de l’interdiction de capture dans le pigeonnier. Une première ! 

 

Villefranche-de-Rouergue (12) : La Mairie tue par balle 2500 pigeons

 

Nous avons appris dans la presse, à travers un article de La Dépêche du Midi du 8 novembre 2023, que la Mairie de Villefranche-de-Rouergue a commandité des campagnes de tirs pour tuer près de 2 500 pigeons. La Ville prévoit même de renouveler cette opération cruelle. Il est également indiqué que Villefranche-de-Rouergue envisage le recours aux rapaces (qui par définition sont captifs et dressés) afin de tuer l’ensemble des pigeons dans des bâtisses. Nous avons contacté la Mairie afin de la faire revenir sur cette décision et d’abandonner les méthodes létales. 

Villefranche-du-Périgord (12) : La Mairie organise des tirs sur les pigeons

Le 4 décembre 2023, dans une vidéo hallucinante, France Bleu rapporte que la Mairie de Villefranche-du-Périgord commandite des tirs visant les pigeons. Nous avons contacté la Mairie afin de lui demander de cesser cette méthode cruelle et de lui préférer les méthodes éthiques telles que les pigeonniers ou le maïs contraceptif. 

Lille (59) : La Mairie de Lille assume gazer les pigeons


Alors que nous avons lancé une pétition afin de montrer à la Mairie de Lille que le gazage des pigeons n’est pas une méthode appréciée par la population, la Mairie a déclaré, dans un article de 20 Minutes, assumer les gazages. Cette décision de la Mairie de Lille est d’autant plus honteuse que la Ville dispose d’une délégation Condition animale. Le 30 décembre 2023 aura lieu une mobilisation à Lille pour s’opposer à cette décision honteuse. 

Evreux (27) : La Mairie reste opaque sur sa gestion des pigeons 

Depuis 2022, notre association attend de la part d’Evreux une réponse quant à ses méthodes de gestion des pigeons. La Ville reste silencieuse : conformément à la loi et en accord avec l’avis CADA rendu en avril 2022, la Mairie d’Evreux a pourtant obligation de nous fournir les documents demandés, à savoir tout document administratif relatif à la gestion des pigeons pour les trois dernières années. 

Saint-Nazaire (44) : le Maire David Samzun veut continuer de tuer les pigeons (novembre 2023)


Le Maire de Saint-Nazaire indique dans un article Actu.fr “
Saint-Nazaire : faut-il changer la gestion du nombre de pigeons ?” qu’il ne compte pas changer de méthode de gestion des pigeons et ainsi maintenir les campagnes de capture et de mise à mort. Cette décision est honteuse ! PAZ reste mobilisée. 

Angers (49) : PAZ demande à la Mairie de cesser de tuer les pigeons (novembre 2023)

La Ville d’Angers capture et tue les pigeons depuis de nombreuses années. PAZ a récemment demandé un entretien avec la Mairie afin de mettre fin à ces méthodes au profit de méthodes éthiques et efficaces. 

 

Centre George Pompidou (75) : PAZ révèle que le centre culturel fait capturer et gazer les pigeons (novembre 2023) 


Nous avons appris à travers les documents administratifs transmis par le Centre George Pompidou de Paris que des captures étaient réalisées au sein-même du centre culturel. Des factures, devis et bons de commande démontrent clairement le recours aux captures et au gazage. Désireuse de mettre un terme à ces méthodes cruelles, PAZ a demandé un entretien. Le Centre culturel s’est ensuite engagé à renoncer aux captures de pigeons. Nous saluons cette décision et restons vigilants.

 

Chalon-sur-Saône (71) : la Mairie encourage les captures des pigeons, PAZ s’y oppose (novembre 2023)

La Mairie de Chalon-sur-Saône encourage les propriétaires à capturer elles-mêmes les pigeons, en offrant un soutien financier à hauteur de 30%. La Ville a ainsi débloqué 15 000€ de budget pour soutenir les opérations cruelles de capture des pigeons. Nous demandons à la Mairie de cesser cette opération et de se tourner vers des méthodes éthiques. La Ville dispose déjà d’un pigeonnier. 

 

Arles (13) : PAZ dénonce les captures à l’aide de pigeonniers mobiles (novembre 2023)

Nous avons appris que la Mairie d’Arles fait capturer les pigeons. La Société Provence Effarouchement, mandatée par la Ville, capture les pigeons à l’aide de pigeonniers mobiles dont les  » pièges […] s’activent quand les pigeons sont bien à l’aise afin de les réguler ».  Nous avons demandé un entretien à la Mairie d’Arles.

 

Pons (17) : PAZ fait annuler la campagne de tirs aux pigeons prévue à Pons (octobre 2023)

 

Alertées par une habitante, nous avons appris que la Mairie de Pons organisait plusieurs campagnes de tirs aux pigeons. La première devait se dérouler le 30 octobre 2023. Grâce à l’action de PAZ et à la réactivité de cette habitante, la campagne a été annulée. Deux autres campagnes de tirs sont prévues : l’une pour novembre et l’autre pour décembre. Nous avons demandé à la Ville de Pons de renoncer à ces campagnes et de se tourner vers des méthodes éthiques de gestion des pigeons. 

 

Creil (60) : PAZ se mobilise pour mettre fin aux nombreuses captures de pigeons (octobre 2023)

Nous avons appris que la Mairie de Creil capture les pigeons. Alors que la Mairie nous indiquait ne pas prévoir de campagne de capture en 2023, France 3 nous apprend que près de 300 pigeons ont été tués en octobre 2023. Le nombre de pigeons capturés à Creil et déclaré par la SACPA est faramineux : en 2019 et 2022, la société affirme avoir capturé plus de 600 pigeons. 

 

Pour contrer le silence de Saint-Brieuc (22), PAZ réagit (octobre 2023)

Face au silence de Saint-Brieuc, PAZ a alerté les médias. Dans cet article Ouest-France, nous apprenons que Saint-Brieuc a choisi les pigeonniers, une méthode éthique. Néanmoins, la Mairie ne nous a toujours pas transmis les documents administratifs. Nous avons contacté l’élue chargée des animaux liminaires pour pouvoir échanger avec elle sur les méthodes utilisées par la Ville de Saint-Brieuc. 

Pigeonnier à St Brieuc - Ouest France

PAZ se mobilise pour que Colmar cesse d’utiliser des caissons sous vide (octobre 2023)

Suite à nos révélations, nous avons demandé un entretien avec la Mairie. La presse a largement relayé notre action : France Bleu, Le Parisien, DNA, L’Alsace.

A Bretigny-sur-Orge, mise en lumière des pratiques cruelles visant les pigeons dans la revue municipale au sein de la tribune de l’opposition (octobre 2023)

PAZ félicite l’élue Sandra Afonso Machado pour sa publication dans la revue municipale au sein de la tribune de l’opposition. Nous demandons au Maire de cesser de gazer les pigeons.

Saumur (49) : pour l’arrêt de la capture et la mise à mort des pigeons, PAZ demande un entretien à la Ville (septembre 2023)

Après avoir dénoncé le recours à la capture et à la mise à mort des pigeons par la Ville de Saumur, nous avons proposé un entretien avec la Mairie. Ouest France avait relayé notre action.

Enquête : La Garenne-Colombes (92) piège des oiseaux, notamment des pigeons (juin 2023)

Nous avons révélé que la Mairie de La Garenne-Colombes piégeait des oiseaux, notamment des pigeons, malgré les fortes chaleurs. Nous pensons qu’ils sont tués par gazage et que d’autres cages sont sans doute placées sur les toits à l’abri des regards.

Clichy (92) : un happening pour que la Mairie cesse de tuer les pigeons (septembre 2023)

PAZ a organisé un mobilisation pour mettre la lumière sur les méthodes cruelles de gestion des pigeons à Clichy où les pigeons sont capturés. Nous pensons que les pigeons de Clichy sont gazés.

Enquête : Choucas et pigeons capturés à Mirepoix (09) (juin 2023)

PAZ a révélé des images de captures de pigeons et de choucas à Mirepoix. Avec cette vidéo, nous confrontons la Mairie à ses choix cruels. PAZ a déposé plainte et a lancé une pétition. La Dépêche a relayé notre enquête.

Mobilisation à Arras pour que la Mairie cesse de tuer les pigeons (mai 2023)

PAZ a organisé une mobilisation à Arras pour demander à la Mairie de cesser les campagnes de gazage des pigeons (L’avenir de l’Artois, La Voix du Nord, Actu.fr, Courrier Picard ).
Le 11 mai, PAZ a eu un entretien avec la Mairie d’Arras qui s’est montrée ouverte à la discussion. Malgré la diffusion de photos de pigeons pris au piège à Arras, elle ne s’est toujours pas engagée à arrêter immédiatement de tuer les pigeons.

Gazage des pigeons : happening devant la Mairie de Sarcelles (95), (février 2023)

PAZ organisait une mobilisation devant la Mairie de Sarcelles pour demander un engagement public de ne plus gazer les pigeons (France 3, Le ParisienActu.fr).
En avril 2022, nous avions révélé des images de cages installées sur la Mairie de la commune. Depuis, les cages ont disparu mais nous avons eu accès aux documents administratifs qui démontrent que la Ville avait bien commandité des captures en 2022.

Happening à Toulouse (31) pour que la Ville cesse les méthodes cruelles visant les pigeons (26 janvier 2023)

La Mairie de Toulouse pratique plusieurs méthodes cruelles : gazage de pigeons et stérilisation chirurgicale.
Nous appelions le Maire à mettre un terme à ces méthodes cruelles.

La députée toulousaine Anne Stambach Terrenoir a soutenu notre mobilisation (Actu Toulouse).

Toulouse

Conférence de lancement de notre campagne contre les méthodes cruelles à Paris (janvier 2023)


Faire cesser les méthodes cruelles de gestion des pigeons passe également par la communication avec le public. C’est dans cette optique que nous avons organisé une conférence pour présenter notre état des lieux et lancer notre campagne.

Happening à Asnières-sur-Seine (92)  pour la fin des méthodes cruelles visant les pigeons (janvier 2023)

 

 

PAZ a déposé plainte contre la Ville d’Asnières-sur-Seine et la société SAPIAN. Les images que nous avons révélées démontrent l’angoisse et la souffrance que vivent les pigeons sur les toits d’Asnières (TF1, BFMTV, Le Parisien…). Nous appelions à travers une pétition le Maire à résilier le contrat qui autorise SAPIAN à capturer des pigeons pour les gazer.

La GMF retire le filet installé à Ermont (95) (juillet 2022)

Une habitante a découvert qu’un filet a été installé par la GMF autour d’un escalier de service à Ermont (95). Des pigeons sont alors déjà pris au piège. Elle alerte PAZ. Depuis cette date, nous n’avons cessé d’interpeller la GMF, qui ne réagissait pas. La médiatisation de l’affaire, la mobilisation sur les réseaux sociaux ainsi que la manifestation organisée par PAZ ont fini par convaincre la GMF de retirer définitivement le filet fin septembre 2022 (La Gazette du Val d’Oise, Le Parisien, La Gazette du Val d’Oise).

Gare de Lille-Flandres (juin 2022)

PAZ a dénoncé des pièges à pigeons de la gare de Lille-Flandres : des cages étaient installées sur le toit et les pigeons piégés étaient récupérés régulièrement en les mettant dans des sacs poubelle. La presse a largement relayé l’information (Actu Lille, France 3, France Inter), poussant la SNCF à retirer les pièges. PAZ se félicite de cette décision et reste vigilante à ce que les pièges ne soient pas réinstallés ailleurs.

Le Parisien publie une pleine page sur la question des pigeons en Ile-de-France (mai 2022)

Grâce à notre campagne, Le Parisien publie trois articles sur la gestion des pigeons par les villes. Cette pleine page permet de dénoncer les méthodes cruelles utilisées par certaines villes comme Sarcelles (95) et d’appeler à l’utilisation de méthodes non létales pour limiter les populations de pigeons.

Photo LP/ Aurélie Audureau

Marignane (13) : l’entreprise Houra.fr piège les pigeons (avril 2022)

Au moins 3 cages sont placées dans l’entrepôt HOURA.FR de Marignane. Les pigeons sont attirés par des graines et se retrouvent piégés sans pouvoir sortir de la cage.

Bois-Colombes (92)
En mars 2022, la Mairie nous informe avoir résilié tous les contrats de captures des pigeons. PAZ avait été reçue par la Mairie de Bois-Colombes (92) suite à l’alerte d’une habitante.

Pocé-sur-Cisse (37)

En février 2021, choquée par les pièges à pigeons installés par sa commune, une habitante alerte PAZ. Les pigeons sont attirés dans une cage par un oiseau appelant et ne peuvent plus en ressortir. L’entretien des cages ayant lieu de façon irrégulière, les oiseaux “meurent de froid, de manque de nourriture ou d’épuisement à force de se débattre. Ils souffrent et en plus ce n’est pas efficace » a dénoncé
Amandine Sanvisens, co-fondatrice de PAZ, sur France Bleu Touraine. L’occasion, une nouvelle fois, de promouvoir les méthodes non létales comme les pigeonniers contraceptifs.

Photo Radio France - Virginie Vandeville

Paris (RATP)
PAZ s’alerte dès 2020 des filets installés par la RATP. En septembre 2020, Le Parisien publie un papier sur notre alerte à la station Balard (Paris 15e). L’Adjoint à la Condition Animale Christophe Najdovski avait alors écrit à la RATP pour lui demander d’intervenir et de prendre en considération la condition animale.

Le 31 décembre 2020, PAZ apprend par une habitante que des pigeons vivants sont pris au piège des filets à la station Jaurès, à Paris 19e. Lors de la pose de nouveaux filets à cet endroit, les agents n’ont pas vérifié que les oiseaux étaient partis. Résultat : les nouveaux filets posés emprisonnent plusieurs pigeons dont des jeunes qui ne parviennent pas à se libérer. 

Suite à une belle mobilisation et à l’intervention de personnalités (Hugo Clément, Greg Guillotin et Laurence Parisot), la RATP nous a appelées. Le 5 janvier 2021, les pigeons ont été libérés ! Cependant, les filets sont toujours en place et pourront tuer dans le futur. (CNews, Journal de France Bleu, France Bleu, France 3, BFM Paris)

Sur ce dossier, plusieurs des Conseillères et Conseillers de Paris se sont mobilisé-es à nos côtés : Danielle Simonnet a interpellé au Conseil de Paris l’Adjoint au Transport David Belliard, Douchka Markovic a écrit à la PDG de la RATP et Roger Madec est intervenu pour que la RATP libère les pigeons de Jaurès. Au niveau régional, le groupe Alternatives (Annie Lahmer, David Belliard…) a déposé un voeu au Conseil d’Administration IDF Mobilités.

Sens (89)

En 2020, nous avons alerté au sujet des pièges à pigeons de la cathédrale de Sens, où des animaux étaient abandonnés à la mort (France Bleu, France 3).

Bougival (78) (juin 2020)

Grâce à notre mobilisation en 2020, des filets qui piégeaient les pigeons ont été retirés (Le Parisien).