Aller au contenu

Chez PAZ, nous ne perdons pas notre objectif de vue : défendre les intérêts des animaux. Pour les animaux, il n’y a pas de petites victoires. Chaque avancée contribue à faire reculer la souffrance animale et à faire interdire les pratiques cruelles. Grâce à votre soutien, voici les avancées que PAZ a arrachées depuis sa création.

#7, #8 – 02/2024 : Suite à notre interpellation, Franprix et Rue du Commerce ont décidé de retirer les pièges à colle de leurs approvisionnements. L’enseigne Mr. Bricolage a également pris une mesure d’urgence de retrait de ces produits (en attente d’une décision d’engagement sur le long terme).

#6 – 22/02/2024 : Après avoir dû saisir le Tribunal administratif, la Mairie de Saint-Herblain (44) nous a communiqué les documents relatifs à sa gestion des pigeons. La Mairie fait tuer les pigeons par “torsion du cou” ! La Ville nous a annoncé y renoncer pour se concentrer sur les méthodes éthiques (pigeonniers et maïs contraceptif). Nous resterons vigilants.

#5 – 22/02/2024 : Le 4 janvier 2024, PAZ a écrit à tous les élu-es du Conseil Municipal de Roubaix afin de les inciter à agir contre les campagnes de gazage des pigeons. Grâce à Sadia Pamart, Présidente du groupe Roubaix en commun, l’exécutif de Roubaix a du s’expliquer sur les captures et gazage des pigeons. La Mairie annonce suspendre le gazage des pigeons en attendant l’installation de 2 pigeonniers contraceptifs. Nous suivrons de près ce dossier. 

#4 – 16/02/2024 : Suite à notre pétition et manifestation prévue contre le gazage des pigeons à Villeurbanne (69), la Mairie annonce suspendre les captures de pigeons pendant 1 an. C’est une avancée mais nous maintenons notre campagne et la pétition jusqu’à l’arrêt total.

#1, #2, #3 – 01/2024 : Suite à notre campagne contre la pêche au vif, les magasins Decathlon de Foix (09), Carcassonne (11) et Reims – La Neuvillette (51) ont cessé de vendre des poissons vivants.

 #33 – 14/12/2023 : Après un entretien avec la Mairie de Coulommiers, celle-ci nous a assuré ne pas avoir conduit de capture de pigeons depuis dix ans. Le contrat passé avec la société Hygiène Service de la Brie comprenant toutefois un article mentionnant la possibilité de captures, nous avons demandé sa suppression afin d’assurer qu’aucune capture ne soit réalisée dans le futur. Suite à notre proposition, la Ville entend même ajouter la mention dans son contrat de l’interdiction de capture dans le pigeonnier. Une première ! 

 #32 – 8/12/2023 :  Nous avons révélé lors d’une enquête que le Haras de Jardy capture avec des cages les pigeons. D’autres pigeons sont piégés dans des filets. Après que nous ayons révélé ces images, le Haras de Jardy a retiré ses cages. Dans un article du Parisien sur notre enquête, le prestataire nie avoir gazé les pigeons et indique les avoir relâchés plus loin : nous n’y croyons pas ! Nous restons vigilants et espérons avoir un engagement de la part du Haras de Jardy de ne pas reprendre les captures et d’enlever les filets.

 #31 – 28/11/2023 :  Nous avions révélé que la Ville de Belfort (90) capturait et gazait les pigeons. Nous avons obtenu un entretien avec la Mairie qui affirme cesser définitivement les captures depuis le 1er septembre 2023 ! Deux pigeonniers sont en cours d’installation.

 #30 – 24/11/2023 : Suite à notre mobilisation et notre courrier à la Mairie de Paris, l’immense filet sous le pont du 373 rue de Vaugirard à Paris 15ème a été retiré
De nombreux pigeons y étaient piégés et des cadavres en décompositions étaient présents. 

#29 – 24/11/2023 : Suite à notre mobilisation et notre courrier à la SNCF, le filet qui piégeait des pigeons rue Jonquières à Paris 17ème a été retiré !  
De nombreux pigeons pris au piège du filet sont morts.

 #28 – 16/11/2023 : Suite à notre mobilisation, la Maire de Thiétreville annonce ne plus programmer de spectacles de rapaces pour les prochaines éditions des Médiévales.

#27 – 15/11/2023 : Lors de nos échanges (téléphonique et réunion), le Centre Pompidou persiste à nier avoir eu recours à des campagnes de captures et de gazage malgré les preuves dans les documents transmis par le Centre lui-même. Aujourd’hui, il s’engage à travers un courrier en date du 15/11/2023 à ne pas utiliser de méthodes létales. PAZ reste vigilante.

#26 – 15/11/2023 : Suite à notre demande de documents administratifs en janvier 2022, dans le cadre de notre suivi des méthodes de gestion des pigeons par les Mairies, nous avions appris que la Ville d’Aix-les-Bains (73) capturait et effarouchait les pigeons. Elle nous a assuré avoir mis fin à ces méthodes depuis juillet 2022, à la suite de notre campagne.

 #25 – 10/11/2023 : Nous avons appris lors de notre demande de documents administratifs que la Ville de Colmar avait recours à des captures et mises à mort de pigeons par caissons sous-vide. Lors d’une réunion avec la Première-Adjointe en novembre 2023, la Ville a suspendu les captures. Nous sommes revenus vers elle pour lui demander si la Ville comptait reprendre les méthodes létales : le 18/12/2023, elle nous a indiqué par mail que Colmar avait choisi de renoncer définitivement aux méthodes létales

2009-Columba livia domestica-credits

#24 – 9/11/2023 : Les Grandes Joutes de Bridoré s’engagent publiquement à ne plus programmer de spectacles avec des animaux sauvages.

#23 – 7/11/2023 : Le Député Gabriel Amard (LFI – NUPES- Rhône) a porté une Proposition de Loi visant à interdire la pêche au vif. Cette PPL a été cosignée par près de 70 député-es de 3 groupes politiques !

#22 – 30/10/2023 : Suite à notre réunion à la Mairie de Drancy (93), il n’y aura plus d’exhibitions de rapaces à la Fête de l’Animal organisée par la Mairie.

#21 – 30/10/2023 : Suite à notre mobilisation, la Mairie de Pons (17) annule sa campagne de tirs à la carabine sur les pigeons qui était prévue le 30/10 au soir.

#20 – 26/10/2023 : Suite à notre mobilisation acharnée (demande de documents administratifs, pétition…), la Mairie de Nantes nous indique avoir résilié son contrat de gazage des pigeons. Nantes a donc mis fin aux campagnes de capture de pigeons

#19 – 4/09/2023 : Suite à notre campagne, la Fête Viking de L’Isle-sur-la-Sorgue (84) s’engage auprès de PAZ à ne plus programmer de spectacles avec des animaux sauvages.

#18 – 30/08/2023 : Suite à notre mobilisation, l’association organisatrice de la fête historique de Vienne (38), Vienne Historique, s’engage auprès de PAZ à ne plus programmer de spectacles avec des animaux sauvages.

#17 – 23/08/2023 : Dans le cadre de notre campagne concernant les fêtes médiévales, PAZ a révélé que la Région Centre-Val-de-Loire versait des subventions à des spectacle avec animaux sauvages notamment à La Chapelle d’Angillon (loups, rapaces et perroquets). Grâce à nos échanges, la Région Centre-Val-de-Loire s’engage à ne plus verser d’argent public à des évènements qui programment des spectacles avec des animaux sauvages. Une délibération doit être soumise au vote.

#16 – 17/08/2023 : Suite à notre mobilisation, l’association organisatrice de la fête médiévale de Lesparre-Médoc (33), Les Troubadours de la Tour, a annoncé qu’à partir de 2024, elle ne programmera plus de spectacles avec des animaux sauvages. En 2023, cette fête médiévale avait organisé un spectacle de rapace.

#15 – 11/08/2023 : Suite à notre forte mobilisation, la Mairie de Paris a annoncé dans Le Parisien qu’elle ne renouvellera les contrats avec les exploitants de balades à poney. En 2025, il n’y aura donc plus de balades à poney dans les parcs parisiens appartenant à la Mairie.

PAZ continue à demander la résiliation immédiate pour non respect de la charte dite de bien-être animal.  

#14 – 1/08/2023 : Le festival Chasse et Campagne est organisé le 20 août 2023 au sein du Château de Vaux et prévoyait de présenter au public l’ours dressé nommé Valentin pour deux représentations. Les associations AVES France One Voice et PAZ écrit aux organisateurs du festival à la préfète du département de l’Aube (Cécile Dindar) et au maire de Troyes (François Baroin). Le propriétaire du Château de Vaux nous a répondu par écrit qu’il n’y aura pas de spectacles avec l’ours Valentin lors du festival Chasse et Campagne : « Le programme n’avait pas été mis à jour depuis 2021. Ni cette année ni l’an dernier ce spectacle n’est prévu. L’éleveur n’est plus habilité à faire des sorties publics. » Notre mobilisation collective a donc permis cette clarification. 

#13 – 1/08/2023 : L’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges (94) retirent les cages de capture de pigeons qui étaient installées sur les toits (Le ParisienLe Républicain de l’Essonne). Il s’engage à réaliser une étude afin de trouver des solutions éthiques pour une meilleure cohabitation avec les pigeons.
Sans la mobilisation des soignants qui ont alerté PAZ et qui ont été 400 à signer une pétition adressée à la direction ainsi que notre action, l’hôpital n’aurait pas revu ses pratiques et d’autres campagnes de captures auraient sans doute été menées. De plus, si après notre première intervention dans la presse, la direction a vite assuré vouloir se tourner vers d’autres méthodes à l’avenir, elle souhaitait poursuivre les captures jusqu’en septembre ! PAZ a bataillé pour qu’elles prennent fin immédiatement (Le Parisien), notamment lors d’un entretien avec la directrice adjointe de l’hôpital.

victoire-hopital-pigeons

#12 – 11/07/2023 : Suite à notre campagne, une plaque en mémoire aux animaux de guerre a été apposée sur les grilles du parc des Buttes-Chaumont, place Armand Carrel à Paris 19e. En effet, au 1 rue Armand Carrel se trouvait un lieu de réquisition de chevaux durant la Grande Guerre (notre association l’a découvert en faisant un travail de recherche considérable).

Le Maire d’arrondissement François Dagnaud, le Conseiller Roger Madec ainsi que Serge Barcellini, président de l’association mémorielle Le Souvenir Français, qui soutient notre campagne, étaient présents à la cérémonie d’inauguration.

#11 – 15/05/2023 : Suite à notre campagne, le Conseiller délégué à la condition animale annonce lors du Conseil municipal que la Mairie de Rennes suspend les campagnes de capture et de mise à mort des pigeons. En début d’année 2023, PAZ avait mis la lumière sur la méthode atroce utilisée par la Ville pour tuer les pigeons (pince coupante) et lancé une pétition. Nous suivrons de près l’évolution de la situation à Rennes.

#10 – 11/05/2023 : La Mairie de Lyon annonce la fin des balades à poney au parc de la Tête d’Or. Elle explique qu’il n’y a eu aucun postulant lors du deuxième appel à candidatures. Cette conclusion s’explique par la mobilisation active de PAZ.
En 2022, PAZ avait mis la lumière sur la façon dont l’exploitant, présent depuis 40 ans, traitait ses poneys. Entre autres, il ne leur mettait pas systématiquement de l’eau et de la nourriture à disposition, les équipait avec du matériel dangereux, continuait à les exploiter lors d’épisodes caniculaires… Nous avions alors demandé à la Mairie de Lyon de ne pas renouveler cette concession lorsque celle-ci prendrait fin (31 décembre 2022). Malgré notre demande soutenue par 13 autres associations de protection animale et refuges, la Ville avait lancé un premier appel à candidatures incluant de nouveaux critères de « bien-être animal » où seul l’exploitant historique avait postulé et retenu selon Actu Lyon. Après une vive protestation de PAZ, sa candidature avait finalement été refusée car jugée insatisfaisante.

#9 – 09/05/2023 : Depuis plus de 20 ans, le Moulin Rouge mettait en scène des serpents dans un numéro ubuesque : les pythons, qui ne sont pas des animaux aquatiques, sont plongés dans un grand bassin où ils tentent de s’échapper et de se maintenir à la surface pendant qu’une danseuse les replonge sans cesse dans l’eau. Suite à notre campagne, le cabaret a finalement annoncé précipitamment l’arrêt IMMÉDIAT de ce numéro. Là où aucune autre association de protection animale n’avait essayé ou réussi, PAZ a obtenu cette victoire en quelques mois ! 

#8 – 08/05/2023 : La Mairie de Tours annonce à France 3 avoir arrêté de gazer les pigeons dès la publication de l’enquête de PAZ ! Auparavant la Ville achetait le matériel (maïs, CO2…) puis capturait et tuait elle-même les pigeons.

pigeons_fairshot

#7 – 26/04/2023 : Le 26 avril 2023, à l’antenne de France Bleu, l’Adjointe à la condition animale de Marseille annonce que la Mairie arrête de tuer et stériliser chirurgicalement les pigeons. Elle reconnaît que ces méthodes sont cruelles et source de souffrance pour les animaux. Chaque année, dans la cité phocéenne, 3400 pigeons étaient gazés et 600 stérilisés chirurgicalement (cette opération étant très lourde et risquée chez les oiseaux). Cette décision intervient suite à l’action de PAZ : en début d’année 2023, nous avions dénoncé dans la presse les procédés employés à Marseille. Après un échange avec PAZ, la deuxième plus grande ville de France a su revoir ses pratiques. C’est une belle avancée pour les animaux !

sueur_pigeons_fontaine

#6 – 20/03/2023 : Suite à notre campagne, la Mairie de Lorient abroge l’arrêté qui prévoit des campagnes de capture et de gazage des pigeons. De plus, elle s’est engagée auprès de PAZ à travailler avec le port de Kergroise où des campagnes de tirs de pigeons sont autorisées afin de trouver d’autres solutions.

pigeon_sueur_feuille

#5 – 03/03/2023 : Lors d’un entretien, la Mairie de Laon nous indique en finir avec les méthodes cruelles visant les pigeons. Elle réfléchit à installer des pigeonniers contraceptif ou à utiliser du maïs contraceptif. En janvier 2023, PAZ avait mis la lumière sur le fait que Laon tuait les pigeons.

#4 – 01/03/2023 : Lors d’une réunion, la Mairie de Marseille nous annonce ne plus autoriser les balades à poney suite à notre campagne. Depuis 2022, PAZ était mobilisée pour la fin de cette activité au parc Longchamp.

#3 – 02/2023 : La Ville de Sarcelles indique à la journaliste de France 3 Ile-de-France ne plus commanditer des campagnes de gazage de pigeons. Depuis presque un an, PAZ interpellait Sarcelles sur sa gestion des pigeons (diffusion d’images de cages sur la Mairie en avril 2022, articles de presse, saisie du Tribunal administratif pour accéder à leurs documents administratifs…). Nous allons suivre la suite de près.

#2 – 15/02/2023 : Le Conseil municipal de L’Union a adopté à l’unanimité un vœu contre la pêche au vif ! La Mairie a pris la décision d’adopter ce vœu après des échanges avec PAZ. En effet, en mars 2022, nous avions dévoilé une enquête sur l’empoissonnement dans le but de pêcher (lâchers de poissons d’élevage par les associations de pêche pour amuser leurs adhérents), dont certaines images avaient été tournées à L’Union. Nous avions alors interpellé la Ville sur ce sujet et sur la pêche au vif, qui était autorisée sur le lac.

#1 – 01/02/2023 : Après la diffusion de notre état des lieux sur les méthodes utilisées par les Mairies pour limiter les populations de pigeons, la Mairie d’Annecy nous annonce renoncer aux méthodes cruelles. Auparavant, la Ville commanditait des campagnes de gazage de pigeons.

#9 – 2022 : Alors que le code rural interdit de céder (à titre gratuit ou onéreux) des poissons rouges sur des fêtes foraines, cette pratique reste courante. Tout au long de l’année 2022, PAZ a interpellé les Mairies lorsqu’on avait connaissance de tels cas. Les Mairies de Nice, Lyon, Chassieu, Saint-Omer, Angers, Soissons, Perpignan, Nantes, Sélestat, Oloron-Sainte-Marie, Saint-Jean-de-Luz et Vienne sont intervenues auprès des forains en infraction pour leur demander de retirer les poissons. La presse locale se fait régulièrement écho de notre action, ce qui contribue à sensibiliser les politiques et les citoyen-nes.

#8 – 10/2022 : La Mairie de Chelles intervient pour faire retirer les poissons rouges sur le stand de pêche aux canards installé de manière permanente dans le parc municipal. PAZ interpellait la Mairie depuis plusieurs semaines sur la situation. En effet, il est illégal de céder des poissons rouges en guise de lots (Actu).

#7 – 09/2022 : La GMF retire le filet qu’elle avait installé à Ermont (95). Des pigeons y étaient pris au piège, et certains sont morts. Depuis fin juillet, PAZ interpellait la GMF pour qu’elle retire le filet. Notre mobilisation a fini par payer (Le Parisien, Actu).

#6 – 12/09/2022 : Le Conseil municipal de Puteaux a adopté un vœu pour demander une interdiction nationale de la pêche au vif. Ce vœu a été porté par l’élu d’opposition Brice Loe Mie suite à nos échanges. PAZ était également en contact avec l’Adjointe déléguée à la condition animale de Puteaux, Madame Anne-Marie Amsellem, sur le sujet. La Maire de Puteaux, Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a soutenu le vœu, qui a donc été adopté.

#5 – 27/06/2022 : Suite à notre campagne, le Conseil municipal de Saint-Étienne a adopté un vœu visant l’interdiction de la pêche au vif. Pour défendre cette proposition, la Conseillère municipale déléguée à la condition animale, Véronique Falzone, a soutenu que la pêche au vif était cruelle envers les poissons qui sont des êtres sensibles.

#4 – 04/2022 : Chaque année, la Préfecture de Paris prenait un arrêté classant “nuisibles” les sangliers, les pigeons ramiers et les lapins de garenne. Des lapins vivant aux Invalides étaient tués tous les ans.
Depuis 2018, à la publication de chaque arrêté annuel, PAZ a saisi la justice. Une première décision de justice (janvier 2021) avait déclaré les arrêtés de 2018 et 2019 illégaux. La Préfecture avait alors décidé de ne plus classer « nuisibles » les sangliers et pigeons ramiers dans son arrêté de 2021. C’était une première victoire, mais la Préfecture avait maintenu les lapins sur la liste des “nuisibles”. Nous avions alors attaqué en urgence ce nouvel arrêté. Grâce à la décision de janvier 2021, la justice avait suspendu provisoirement l’arrêté en cours, en attendant l’audience sur le fond.
Alors que nous attendions cette audience, la Préfecture a abrogé d’elle-même son arrêté
(BFM, France 3, Le Figaro, Le Parisien, Ouest France, Konbini…) !

#3 – 04/2022 : En 2020, PAZ se mobilisait contre les filets du pont de Balard à Paris en alertant la presse et les autorités. Grâce à nos actions, ces filets sont aujourd’hui retirés ! C’est une belle avancée qui évitera la mort douloureuse de nombreux pigeons.

#2 – 31/03/2022 : La Mairie de Bois-Colombes nous informe avoir résilié tous les contrats de captures des pigeons. PAZ avait été reçue par la Mairie de Bois-Colombes suite à l’alerte d’une habitante.

#1 – 21/02/2022 : Après avoir été à l’origine du vœu adopté par le Conseil de Paris en février 2021, le Député de Paris, Pierre-Yves Bournazel (Agir Ensemble) a déposé une proposition de résolution visant à interdire la pêche au vif. Celle-ci a été signée par plusieurs autres député-es : Dimitri Houbron (Agir Ensemble), Patricia Lemoine (Agir Ensemble), Loïc Dombreval (LREM) et Claire O’Petit (LREM). PAZ a été consultée dans le cadre de la rédaction de ce texte

14/12/2021 : Suite aux sollicitations de PAZ, le Conseil Municipal de Joinville-le-Pont (94) s’est positionné contre la pêche au vif à travers un vœu municipal (Actu).

14/12/2021 : Suite à la campagne de PAZ pour l’interdiction de la pêche au vif, le Conseil Municipal de Carrières-sous-Poissy (78) a adopté un vœu visant l’interdiction de la pêche au vif et des hameçons à ardillon (Le Parisien).

04/12/2021 : Suite à la campagne de PAZ “Rendons hommage aux animaux de guerre », la Mairie du 11e arrondissement appose la première plaque parisienne en hommage aux animaux de guerre. Depuis 2018, notre association sollicite les Mairies d’arrondissement suite à notre travail de recherche sur les lieux parisiens ayant un lien avec la réquisition des animaux de guerre.

18/11/2021 : Grâce à notre mobilisation depuis plusieurs mois, le Conseil de Paris s’engage pour un nombre croissant de repas végétariens dans les restaurants parisiens dépendant du CROUS.

16/11/2021 : Après 6 ans de campagne menée par PAZ, le Parlement adopte la loi contre la maltraitance animale, interdisant notamment, dans un délai de 7 ans, les animaux sauvages dans les cirques itinérants (Le Monde, Les Echos, France Info).

22/07/2021 : Depuis 2018, PAZ mène une campagne pour la suppression des arrêtés annuels parisiens qui définissent les catégories des animaux nuisibles (“susceptibles d’occasionner des dégâts”, selon la nouvelle terminologie) : en l’occurrence, le sanglier, le pigeon ramier et le lapin de garenne sur le territoire de la Ville de Paris. Grâce à notre mobilisation (happenings, procédure en justice, communication), la justice a suspendu l’arrêté de 2021. Il est illégal de piéger ou tuer les sangliers, les pigeons ramiers et les lapins de garenne à Paris. La Ville de Paris a écrit au Préfet et appuie notre demande. (Le Parisien, BFMTV, CNews, HuffPost).

09/07/2021 : Suite aux demandes de PAZ, le Conseil de Paris adopte un vœu engageant un processus de sanctuarisation de la Darse du Rouvray et y interdit la pêche (Le Figaro, Le Parisien, Paris Lights Up). 

04/02/2021 : Le Conseil de Paris soulève la question des filets de la RATP qui piègent les pigeons, dénoncés par PAZ (Ouest France, BFM Paris, France 3 – Ile de France).

03/02/2021 : Suite à la campagne de PAZ, le Conseil de Paris adopte un vœu demandant une interdiction nationale de la pêche au vif. Sont désormais interdits la pêche au vif à Paris et les hameçons à ardillon (BFM Paris, Le Parisien).

03/02/2021 : Le Conseil de Paris répond à la demande de PAZ en votant la fermeture du marché aux oiseaux (Le Monde, L’ObsBFM Paris, 20 Minutes).

29/01/2021 : Grâce à la campagne de PAZ, la métropole de Grenoble s’engage pour l’interdiction de la pêche au vif par le biais d’un vœu municipal (Le Dauphiné).

29/09/2020 : PAZ et d’autres associations de protection animale se félicitent de l’annonce de la ministre Barbara Pompili sur la fin progressive des animaux sauvages dans les cirques (France Bleu, Les Echos, Ouest France).

03/07/2020 : Grâce à notre campagne lors de l’élection Municipale “Pour que Paris soit une ville exemplaire en matière de condition animale », la Mairie de Paris crée pour la première fois une délégation “Condition animale”. Soulignons que le terme utilisé est bien “condition animale”, à l’image de ce que nous avions proposé (et non pas “bien-être animal”, expression pour le moins ambigüe) (BFMTV, France Inter).

10/06/2020 : Suite aux actions de PAZ, le filet qui piégeait et tuait les pigeons sous le pont de Bougival a été retiré (Le Parisien).

15/11/2019 : Grâce à la campagne de PAZ intitulée “Paris sans captivité animale” et lancée en 2015, le Conseil de Paris s’engage à ne plus accorder de nouvelles autorisations d’occupation, à partir de 2020, à des cirques détenant des animaux sauvages (L’Obs, France 3, Ouest France, Le Parisien).

été 2019 : PAZ s’associe à l’association AVES France pour demander l’interdiction des spectacles commercialisés par les montreurs d’ours. Grâce à notre campagne destinée à faire pression surla majorité des villes concernées, la commune de Châteaubleau (77) annule la venue d’un montreur d’ours. Les maires de Monflanquin (47) et de Ferrières-en-Gâtinais (45) se sont engagés à ne plus faire venir de montreurs d’ours ni d’animaux sauvages pour leurs fêtes. Une pétition a recueilli plus de 58.000 signatures. PAZ a organisé de nombreuses manifestations (Le Parisien, Sud Ouest, La République du Centre).

24/06/2019 : Grâce au travail de PAZ, la ville de Dijon adopte le vœu suivant lequel elle s’engage à ne plus accueillir de cirques avec animaux sauvages (Bien Public, France 3).

04/04/2019 : Grâce au travail de PAZ, la ville de Lille adopte un vœu demandant le retrait progressif des animaux sauvages dans les cirques (France 3 – Hauts-de-France, 20 minutes, Lille actu).

26/09/2018 : Suite à la campagne de PAZ « Rendons hommage aux animaux de guerre », le Conseil de Paris a adopté à l’unanimité l’édification d’un monument aux animaux de guerre (Le Parisien, Le Figaro, BFMTV, France 24).